L'AMETHYSTE

 

Le violet a longtemps été considéré comme une couleur royale. Rien de surprenant donc à ce que l’Améthyste ait été recherchée tout au long de l’histoire.
Elle figure parmi les joyaux de la Couronne Britannique.
Catherine de Russie et les têtes couronnées d’Egypte l’eurent aussi en grande faveur.

L’Améthyste, quartz violet transparent, est le quartz le plus utilisé en joaillerie.
Léonard de Vinci écrivit que «l ‘Améthyste était à même de dissiper les pensées mauvaises et d’activer l’intellect».

Parce que l’Améthyste était censée encourager au célibat et être un symbole de piété, elle joua un rôle important dans l’ornementation de l’Eglise Catholique et d’autres Eglises, au Moyen Âge.
Elle était, en particulier, considérée comme la pierre des évêques, qui portent encore souvent des bagues ornées d’une Améthyste...

Au Tibet, l’Améthyste est considérée comme sacrée aux yeux du Bouddha. On en fait couramment des chapelets.

Le mot grec «amethystos» peut être traduit littéralement par «non ivre». L’Améthyste était considérée comme un antidote puissant contre l’ivrognerie. C’est pourquoi on en faisait souvent des gobelets.
Aujourd’hui encore, cette pierre est symbole de sobriété...

La légende qui relate l’origine de l’Améthyste provient de mythes grecs.
Dyonisos, le dieu de l’ivresse, fut un jour irrité par une insulte, proférée par un homme banal. Il jura de s’en venger, sur le prochain mortel qui croiserait sa route. Il créa pour cela des tigres féroces, qui devaient accomplir son vœu.
Mais voici qu’arriva l’innocente Améthyste, jeune fille de grande beauté, qui allait rendre grâce à la déesse Diane. Diane la transforma en une statue de quartz cristallin pur, pour la protéger des griffes sauvages. Dyonisos, à la vue de cette statue magnifique, versa des larmes de vin, qui marquèrent le remord qu’il avait de ses agissements. Les larmes du dieu teintèrent le quartz et créèrent ainsi la pierre gemme que nous connaissons aujourd’hui...
La couleur de l’Améthyste va du lilas pâle au violet profond.
Les couleurs les plus légères portent parfois le nom de «rose de France».
On peut les admirer sur les pièces de joaillerie de l’époque victorienne.
Les couleurs les plus riches sont les plus appréciées, particulièrement celles qui sont d’un violet soutenu, avec des éclats rosés.

On trouve l’Améthyste au Brésil, en Uruguay, en Bolivie, en Argentine mais également en Zambie, en Namibie et dans d’autres pays africains.
On trouve également, en Australie, des Améthystes très foncées et de petite taille.
Le gisement d’Améthystes de Sibérie semble épuisé mais il a livré des pierres de teinte élégante et légère. Son éclat était prodigieux.