Passionnée par l'art baroque et baignée dans les équitations ibériques et de spectacles médiévaux, Anne est tout d'abord attirée et tentée par les ornements baroques en bronze ou en laiton, brillants, clinquants, faciles, mais lourds, et finalement très banals et trop communs. Elle s'en détourne pour une "décoration" personnelle de sa briderie, plus légère et totalement différente.

 Les articles Atelier des Centaures sont entièrement réalisés à la main, du découpage des pièces à la couture, en passant par la teinture, à l'aniline inaltérable. Dans des cuirs de haute qualité provenant de grandes tanneries françaises et étrangères qui perpétuent le traditionnel tannage dit "végétal". Contrairement au tannage chimique au chrome, très couramment pratiqué à l'étranger (Inde, Pakistan, Espagne, etc...), le cuir végétal est une matière "vivante" qui va évoluer dans le temps, se patiner et embellir au fil des années, de son utilisation et de son entretien régulier. C'est une matière noble, d'autant plus noble qu'elle provient d'un animal qui a donné sa vie et sa chair... Il faut en prendre soin.

Les tranches de cuir sont abat-carrées des deux faces, c'est-à-dire que l'angle de coupe du cuir est biseauté sur les deux faces, côté fleur et côté chair, assurant le confort du cavalier et celui de son cheval.Toutes les tranches sont teintées, polies aux rouleaux de buis de fabrication maison et ensuite passées à la cire d'abeille chauffée, assurant des finitions de très belles factures.

 Toutes les coutures sont réalisées au point de sellier, gage d'une bien plus grande solidité que les coutures réalisées à la machine. Les fils utilisés sont des fils de grande qualité, en polyester braided (fil tressé et poissé), inaltérable et d'une très grande solidité. Plusieurs couleurs sont proposées.

 Les boucles sont en laiton massif de haute qualité.

 L'art du repoussage du cuir, cette technique antique venue du monde arabe et transmise aux espagnols lors de leurs longues invasions, qui eux à leur tour la fit voyager jusqu'au Nouveau Monde, est utilisé ici avec finesse et sobriété, chaque pièce est unique. Le dessin est d'abord conçu sur papier et reproduit sur le cuir humidifié, ses contours incisés au couteau pivotant avec précision, avant d'être repoussé, sculpté à la main, aux matoirs et au maillet de bois.

 Le résultat instantané est... définitif, et l'artiste n'a aucun droit à l'erreur ! Le moindre coup malheureux, un bref instant d'inattention... et la pièce entière est perdue et à refaire ! Cela demande beaucoup de concentration et de longues heures de travail, ce qui justifie les prix de ces articles entièrement façonnés et décorés à la main.

 Ensuite, selon une technique ancienne et traditionnelle, le motif en relief est doré à l'or fin ou argenté. S'inspirant tout droit des cuirs de Venise et Guadamacile, Anne Piola invente son propre style puisé dans les légendes celtiques, les épopées elfiques et autres aventures fantastiques.

ATELIER DES CENTAURES